Il était 17 heures, un mardi. La lourde porte du marché Saint-Quentin se ferma. François, le jeune boucher, tourna la clé dans un mélange de tristesse et de colère. “Ils nous ont demandé de...

Je suis mélancolique, malgré le cerisier du Japon qui fleurit dans ma cour, car je constate que nous allons rater notre printemps. Reportées les virées dans les jardins publics, au milieu des enfants qui...